Présentation de l’œuvre 

LA LUMIÈRE DU DÉSERT
CHARLES DE FOUCAULD
UN SAINT POUR NOTRE TEMPS

Une aventure spirituelle et humaine fascinante… Vicomte Charles de Foucauld, riche, jeune indiscipliné, athée, officier de cavalerie, explorateur, géographe, linguiste, puis moine cistercien, prêtre, ermite au Sahara, marabout chrétien des Touaregs, frère universel, toujours en quête de sens, de vérité, d’authenticité et d’absolu. Il voulait des compagnons, il mourra dans la solitude. Il a cru apporter l’Évangile aux Musulmans, il a été assassiné par l’un d’entre eux. Il pensait que la France apporterait les lumières de la civilisation au Maghreb, elle en sera expulsée. Mais frère universel il reste à jamais. Un précurseur silencieux, une voix dans le désert ? « Il tient une place essentielle dans l’ordre du monde ».

Ecriture et jeu : Jean Winiger

Mise en scène : Lorianne Cherpillod

Production :

Fraternité Jesus-Caritas, Petites Soeurs de Jésus et Famille spirituelle de Charles de Foucauld.

La vie de Charles de Foucauld,

par sa recherche de sens nous parle à tous. Jouisseur et dissipé il est devenu conscient et lucide, par exemple avec son exploration du Maroc, puis en Algérie avec son combat contre l’esclavage ; athée il est devenu croyant en quête d’absolu, en se faisant serviteur des pauvres ; de culture française et catholique il a été fortement impressionné par la foi des musulmans. Par la suite, en Algérie, il est devenu l’ami, le frère des Touaregs, apprenant leur langue, créant un dictionnaire français-touareg et traduisant leurs poèmes. Ermite au désert, adorant son Dieu, il n’a pas cherché à convertir. Ne disait-il pas : « Ce n’est pas ce qu’on dit et ce qu’on fait qui est important, c’est ce qu’on est. »

La pièce La lumière du désert

se veut être une sorte de confession, de confidence de ce mystique, qui, avec ses propres paroles, nous fera entrer dans l’aventure spirituelle et humaine d’un homme exceptionnel, toujours en recherche : une lumière dans les déserts de nos vies. Sa spiritualité reste aujourd’hui très vivante, parlant à notre monde en désarroi, à tel point qu’on le désigne comme « un saint pour notre temps ».

L’apport d’un musicien créant des bruitages musicaux complète le jeu. Le décor créera l’atmosphère de son ermitage de Tamanrasset où il a été assassiné. Un tulle, comme un grand ciel du Hoggar, quelques images évocatrices projetées, du sable, des pierres donneront de la pureté à ce message.

Le 15 mai 2022,

le pape François a procédé, à Rome, à la canonisation du Bienheureux Charles de Foucauld, soldat, explorateur, moine trappiste, ermite, prêtre et marabout.

C’est ainsi que le pape François termine son Encyclique « Fratelli Tutti » :

« Je voudrais rappeler ici une autre personne à la foi profonde qui, grâce à son expérience intense de Dieu, a fait un cheminement de transformation jusqu’à se sentir le frère de tous les hommes et femmes. Il s’agit du bienheureux Charles de Foucauld… Il voulait en définitive être « le frère universel »… Que Dieu inspire ce rêve à chacun d’entre nous ! »

Cette œuvre aborde

divers thèmes propres au message ou à la spiritualité de Charles de Foucauld :

  • L’enfance, l’armée, la non-violence,
  • la colonisation, « la civilisation »,
  • la religion, l’Église, le salut, les extrémismes,
  • Nazareth, les périphéries, l’inculturation,
  • la libération (des esclaves, de l’oppression),
  • le désert (dans nos vies et dans le monde), la soif de sens ou d’absolu,
  • la création, la contemplation, la prière,
  • l’échec, l’abandon, la confiance.

Avec, comme ligne de conduite

et d’aboutissement la proximité et la fraternité universelle, entre Dieu et les hommes, entre les humains, entre hommes et femmes, entre les peuples, entre les religions ou confessions, en particulier avec les plus pauvres, les plus retirés, les plus abandonnés, les plus oubliés et les blessés de la vie.

Nous allons présenter cette œuvre dans les différents cantons de Suisse Romande et en France voisine, dans les mois de novembre, décembre 2022 et janvier 2023 (voir feuille annexe)

Ces présentations vont se faire dans des églises ou des salles, comme il semblera bon aux communautés locales. Nous comptons sur l’hospitalité des communautés locales pour l’accueil du public et éventuellement pour une petite collation à la sortie.

Un comité

s’est constitué pour la réalisation de cette œuvre, avec des membres des différentes communautés de la famille spirituelle Charles de Foucauld : fraternités sacerdotale et séculière Jesus Caritas, Petites Sœurs de Jésus, Missionnaires d’Afrique et Espace Maurice Zundel.

Personne de référence :         

Abbé Joseph Demierre,
joseph.demierre@cath-vd.ch
+41 79 778 70 06.

Voir :  
www.iesuscaritas.org
www.petitessoeursdejesus.org

Distribution :

Charles de Foucauld :

Jean Winiger, auteur de la pièce

Mise en scène :

Lorianne Cherpillod

Musique et percussion :

Augustin Lipp

Musique et percussion :

Samuel Favez

Images scéniques :

Pascal Bovet

Jean Winiger

est à l’aise dans un tel travail. Il a joué plus de 550 pièces, il a lui-même écrit 71 pièces, avec des personnages historiques suisses tels que Le Général Guisan, l’abbé Bovet, le Général Dufour, Nicolas de Flüe, ou des philosophes comme Descartes, Pascal, Rousseau. Représentations en Suisse avec sa compagnie l’Aire du Théâtre, mais aussi en France, Afrique Noire, Russie, Vietnam, Chine, USA.

Lorianne Cherpillod

est une artiste pluridisciplinaire suisse. Comédienne, metteure en scène, musicienne, danseuse, marionnettiste, elle travaille principalement en Suisse romande mais également en France, en Belgique et en Allemagne. On a pu la voir en Maria dans West Side Story au théâtre Barnabé, en Sandy dans Grease, plusieures années à la Revue de Genève, sur Léman bleu ou elle anime l’émission Les Communes, ou encore au cinéma au côté de Jean-Claude Brialy, Laurent Desshusses et l’équipe des Gros Cons.

Augustin Lipp

Musique de théâtres ou de films : Nachtfaller, HA HA HA, Chicana Box, Quacksalber, Charlatan, Second Souffle…

Concours et prix : 18 prix nationaux et internationaux, entre autres à l’ARD de Münich 2019, Majaoja de Tampere 2019, le prix Kiefer Hablitzel 2021, ainsi que le prix DAAD 2021 pour un engagement social et inter-culturel

Samuel Favez

Trio jazz :  Louis Matute Trio, WTfunk ?!, El Gran Cambo Caliente (Montreux jazz Festival), Around Quarter, Lee Maddeford & Daniel Perrin

Enseignement : Ecole de musique de Villeneuve, de Leysin, Multisite, Le Caméléon à Echallens, La Source à Renens, cours privés de batterie…

LIEUX ET DATES DES REPRÉSENTATIONS

Entrée libre, collecte à la sortie

Fribourg

vendredi 11 novembre, 20h

Église Ste-Thérèse, Générale (Invités)

Fribourg

samedi 12 novembre, 20h

Église Ste-Thérèse, Première

Payerne

dimanche 13 novembre, 17h

Salle de paroisse catholique

 

vendredi 18 novembre

 

Neuchâtel

samedi 19 novembre, 18h30

Église St-Marc (Serrières)

Sion

dimanche 20 novembre, 17h

Église du Sacré-Coeur

Bulle

vendredi 25 novembre, 20h

Église St-Pierre aux liens

Vevey

samedi 26 novembre, 20h

Église St-Jean, messe à 18h

St-Prex

dimanche 27 novembre, 17h

Église catholique

Pully

vendredi 2 décembre, 20h

Église catholique St-Maurice

Lausanne

samedi 3 décembre, 20h

Église St-Joseph

Onex-Genève

dimanche 4 décembre, 17h

Église St-Martin

La Roche sur Foron (FR)

vendredi 9 décembre, 20h

Église paroissiale

Delémont

samedi 10 décembre, 20h

Centre St-François

 

dimanche 11 décembre

 

Nyon

vendredi 16 décembre, 20h

Église catholique

St-Maurice

samedi 17 décembre, 20h

église St-Sigismond

 

dimanche 18 décembre

 

 

vendredi 6 janvier

 

La Chaux-de-Fonds

samedi 7 janvier, 19h

Église ND de la Paix

Martigny

dimanche 8 janvier, 16h

Église de Martigny-Bourg (messe à 18h)

Genève

vendredi 13 janvier, 20h

Foyer St Justin

Romont

samedi 14 janvier, 19h

Collégiale

Yverdon

dimanche 15 janvier, 17h

Église catholique

Lausanne

vendredi 20 janvier, 19h

Église du Sacré-Coeur – Ouchy

St-Maurice

samedi 21 janvier, 20h

Foyer Franciscain (Souffle d’Assise)

Bienne

dimanche 22 janvier, 17h

Église du Christ-Roi